Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/04/2009

Radio-Canada, une porte à moitié ouverte ou à moitié fermée?

Le 10 novembre 2008, après une semaine de révision, je poussais la porte de Radio-Canada Vancouver, branche régionale de la chaîne publique nationale  francophone. Deux semaines plus tôt, je m’étais inscrite aux tests de connaissance qui entrouvrent les portes du radiodiffuseur.


Je me présente à cet examen en essayant de relativiser. « Peu importent les résultats, tu auras fait ton possible ! » En effet, pas facile en tant que nouvelle arrivante d’apprendre le Canada sur les bouts des doigts, s’approprier sa culture, que l’on découvre à peine, maîtriser son actualité que l’on ignorait encore quelques mois auparavant, comprendre les subtilités de sa politique tout aussi complexe que la belge. J’ai bossé dur, bûché le Canada en 7 jours : histoire, géographie, culture, sport, politique, économie, culture générale, actualité internationale et bien entendu Radio-Canada elle-même. De Wayne Gretzky – le plus jeune joueur de l’histoire de la Ligue Nationale de Hockey à compter 50 buts dans une saison – à la péréquation - un des cinq programmes fédéraux qui permettent à toutes les provinces canadiennes d'offrir des services à peu près comparables à leur population, peu importe la richesse de la province et le niveau d'impôt qu'elle exige de ses contribuables – rien n’a été laissé au hasard.

Le test comportait deux parties : les connaissances générales et le français, en ce compris la déontologie journalistique. Sentiment mitigé au sortir, mais toutefois soulagée d’avoir franchi le pas. Trois semaines plus tard, je reçois un mail faisant suite aux résultats positifs effectués lors du test. Je rappelle le réalisateur coordonnateur de l’Information en Colombie-Britannique. Il me félicite et désire que nous nous entretenions car « mon profil est intéressant ». Sans bondir au plafond, je suis toutefois émue de cette discussion téléphonique encourageante. Je pousse une deuxième fois les portes de Radio-Canada avec moins de stress, mais le cœur toujours trépidant. L’entretien se passe bien, une possibilité de stage en vue d’une meilleure formation est envisagée. Cependant, pas de poste sous contrat, juste une chance d’intégrer l’équipe des surnuméraires, journalistes pigistes temporaires. Après tout, petit à petit, l’oiseau fait son nid.

Malheureusement, toute cette excitation s’évapore au fil des mois. Je ne peux pas suivre de stage car je ne suis pas étudiante. Une autre solution sera trouvée mais pour l’instant, le resserrement financier que connaît la chaîne ne permet pas de me former immédiatement. Je ne me décourage pas. Il me faut patienter jusqu’à la nouvelle année fiscale, c’est-à-dire avril. Mais voilà, les choses vont de pis en pis pour Radio-Canada. Les mauvaises nouvelles s’enchaînent. Et le 25 mars dernier, la nouvelle qui éteint toute lueur tombe : la Société CBC/Radio-Canada présente un déficit de 171 millions de dollars et annonce la suppression de 800 postes. Comment rêver à une quelconque formation lorsqu’on licencie 800 personnes ?

Déception, désillusion… Le pessimisme reprend le dessus. « Je le savais ! » Très vite aussi, je relativise : « Ce n’est pas grave ! Malgré cette réalité, je suis fière de moi car j’ai réussi un test coriace alors que je n’étais au Canada que depuis 2 mois. » Mais la porte s’est-elle complètement refermée ? Faut-il changer de cap ou rien n’est définitivement joué ? Tant que je n’aurai pas une réponse négative provenant de la chaîne, je me dis que le verre est à moitié plein et donc la porte à moitié ouverte.

Noémie Moukanda

01:55 Publié dans Perso | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : radio-canada, vancouver

Commentaires

Bonjour j'aimerais vous félicité pour votre détermination !

J'aimerais également vous poser quelque questions sur la démarche que vous avez entreprise auprès de Radio Canada.

Merci d'avance pour votre réponse !
Bruno Daigle bruno@brunodaigle.com

Écrit par : Bruno | 23/04/2009

Bonjour,

Félicitation pour avoir réussi les tests, surtout que vous étie au Canada que depuis peu. Il semble qu'ils ne sont vraiment pas faciles...

Pourriez-vous m'en parler davantage de ces tests. Quel genre de questions. Vous avez étudié quoi?

Je suis curieux.

Merci de prendre le temps de me répondre

À la prochaine

Écrit par : marc | 08/01/2010

Bonjour Noémie,

J'aimerais beaucoup avoir un écho plus précis de votre expérience de ce test d'entrée.

Auriez-vous quelques lignes à me consacrer par email ?

Je me confronte moi-même à ces QCM et autres exercices de rédaction la semaine prochaine.

Merci d'avance

Écrit par : mathieu | 12/02/2010

Bonjour Noémie,
tout comme Bruno, Marc et Mathieu, j'aimerais en savoir plus sur le test que tu avais fait à Radio-Canada !, l'examen de culture générale. Aurais-tu des conseils pour quelqu'un qui rêve d'avoir sa chance à Radio-Canada depuis plus de 10 ans, je pourrais avoir l'occasion de les passer cette semaine, alors je commence tout de suite à me préparer, au cas où :)
Merci beaucoup
Julie

Écrit par : Julie | 08/03/2015

Bonjour Noémie,
tout comme Bruno, Marc et Mathieu, j'aimerais en savoir plus sur le test que tu avais fait à Radio-Canada !, l'examen de culture générale. Aurais-tu des conseils pour quelqu'un qui rêve d'avoir sa chance à Radio-Canada depuis plus de 10 ans, je pourrais avoir l'occasion de les passer cette semaine, alors je commence tout de suite à me préparer, au cas où :)
Merci beaucoup
Julie

Écrit par : Julie | 08/03/2015

Les commentaires sont fermés.